webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Créanciers
 

Conditions de recevabilité de l’action en report de la date de cessation des paiements

Cass. com., 3 octobre 2018, n°17-14.579

La recevabilité de l’action en report de la date de cessation des paiements n’est pas subordonnée à la vérification préalable des créances déclarées.



A la suite de la mise en liquidation judiciaire d’une société, le liquidateur judiciaire assigne cette dernière devant le tribunal d’ouverture de la procédure collective aux fins de report de la date de cessation des paiements.

Entre autres moyens, le débiteur soulève en défense l’absence de vérification des créances par le liquidateur judiciaire, condition selon lui de la recevabilité de ladite action en report de la date de cessation des paiements.

L’argument du débiteur est audacieux. En effet, l’intérêt du report de la date de cessation des paiements est notamment d’ouvrir ou faciliter certaines actions en reconstitution de l'actif du débiteur, notamment l’action en nullité de la période suspecte ou la responsabilité pour insuffisance d’actif. L’argument n’était ainsi pas dénué de sens dans la mesure où sans vérification du passif, il ne peut véritablement être établi d’insuffisance d’actif, lesdites actions n’ayant ainsi pas de justification.

La Cour de cassation ne rejoint pas l’avis du débiteur, et rejette ce moyen dans les termes suivants :

« Mais attendu, d’une part, que, la recevabilité de l’action en report de la date de cessation des paiements n’étant pas subordonnée à la vérification préalable des créances, la cour d’appel n’était pas tenue de répondre aux conclusions inopérantes invoquées par la première branche ».

La Haute Juridiction ne fait qu’une stricte application des textes applicables, qui ne prévoient pas comme condition de recevabilité de l’action en report de la date de cessation des paiements la vérification préalable des créances déclarées.

A rapprocher : Cass. com., 17 mai 2017, n°15-23.251

VOIR AUSSI

Précision sur le régime de la déclaration de créance par le débiteur pour le compte d’un créancier

Cass. com., 5 septembre 2018, n°17-18.516

- Vu : 157

Pour valoir déclaration de créance pour le compte du créancier, le débiteur doit porter à la connaissance du mandataire judiciaire le montant de la créance, la simple information portant sur l’identité du créancier n’étant pas suffisante.

> Lire la suite

Sur les conditions de la compétence du juge-commissaire en cas de contestation de créances

Cass. com., 15 novembre 2017, n°16-18.144

- Vu : 1889

Le juge-commissaire est compétent pour statuer sur l’admission ou le rejet de la créance déclarée à condition que les contestations soulevées par le créancier soient dépourvues de sérieux et ne soient pas susceptibles d’exercer une influence sur l’existence ou le montant de la créance.

> Lire la suite


Les plus vus...
Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation
6 juillet 2017 - Vu : 4847
La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, ...
> Lire la suite
Contrairement au gage, l’hypothèque ne peut bénéficier de l’attribution judiciaire en cas de liquidation judiciaire
7 septembre 2017 - Vu : 4517
Contrairement au créancier gagiste, le créancier hypothécaire ne peut solliciter l’attribution judiciaire du bien en cas d’ouverture d’une ...
> Lire la suite
Conditions de la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire
15 mars 2018 - Vu : 3925
La conversion de la procédure de redressement judiciaire en une procédure de liquidation judiciaire n’impose pas la constatation de l’état ...
> Lire la suite
Une illustration de l’excès de pouvoir ouvrant le recours-nullité
7 septembre 2017 - Vu : 3142
La Cour d’appel, qui déclare irrecevable le recours formé par le débiteur à l’encontre du jugement arrêtant le ...
> Lire la suite
Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©