webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Prévention
 

Le renforcement de la mission préventive des commissaires au redressement productif

Circulaire du 29 juin 2018 du Ministre de l’Economie et des Finances – Projet de Loi Pacte

Par une circulaire du 29 juin 2018, le Ministre de l’Economie et des Finances a indiqué sa volonté de consolider et de renforcer la mission des commissaires au redressement productif en matière de prévention des difficultés des entreprises.



Les commissaires au redressement productif, actuellement au nombre de 22, soit un par région, ont été institués par une décision du 1er juillet 2012 du Ministre du Redressement Productif de l’époque, Monsieur Arnaud Montebourg.

A l’origine, il a été convenu que leur mission soit double. D’une part, les commissaires au redressement productif avaient pour mission d’animer des cellules régionales de veille et d’alerte précoce. D’autre part, ils devaient soutenir les entreprises dans la résolution de leurs difficultés et plus particulièrement, en intervenant de façon préventive et d’éviter, ainsi, toute ouverture d’une procédure collective.

Cette mission préventive devait se matérialiser par l’intervention des commissaires au redressement productif auprès des différents partenaires de l’entreprise en difficulté parmi lesquels les fournisseurs, les établissements bancaires voire l’administration fiscale.

En définitive, cette intervention devait permettre d’aboutir à des échelonnements des créances dues par l’entreprise en difficulté.

Il semble que cette mission préventive ait été un succès.

En effet, selon le Ministère de l’Economie et des Finances, les commissaires au redressement productif auraient soutenu près de 3000 entreprises en difficulté depuis leur institution en 2012.

Aussi, le gouvernement a souhaité renforcer et consolider leur mission en matière de prévention, notamment à l’occasion de l’élaboration du plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) lequel comporte un volet relatif au rebond de l’entreprise (voir notre commentaire « Sur les mesures du projet de Loi Pacte concernant les entreprises en difficulté »).

C’est ainsi qu’aux termes d’une circulaire rendue le 29 juin 2018, le Ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Bruno Le Maire, a insisté sur la nécessité de renforcer, le plus en amont possible, les difficultés des entreprises. A cet égard, le Ministre a proposé, symboliquement, de modifier la désignation des commissaires au redressement productif. Ces derniers répondront ainsi désormais au nom de « Commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés des entreprises ».

Par ailleurs, afin de garantir l’efficacité de cette mission préventive, le Ministre a indiqué que les commissaires devaient se distinguer par leurs compétences en matière de compréhension de projet d’entreprise et des moyens d’action des différents partenaires.

Enfin, le Ministre a insisté sur la nécessité, pour les commissaires, de « se focaliser sur les entreprises industrielles de plus de 50 salariés » dans la mesure où ce secteur rencontre, depuis plusieurs années, des difficultés.

Ainsi, il semble que les commissaires au redressement productif, répondant désormais au nom de commissaires aux restructurations et à la prévention des difficultés des entreprises, s’inscrivent durablement dans le paysage institutionnel français en matière de prévention des difficultés des entreprises.

A rapprocher : Circulaire du 29 juin 2018 du Ministre de l’Economie et des Finances ; Projet de plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) ; « Sur les mesures du projet de Loi PACTE concernant les entreprises en difficulté »

VOIR AUSSI

Clôture de la procédure de conciliation : auto-saisine du président du tribunal exclue

CA Dijon, 2ème ch. civ., 13 juillet 2017, n°17/00720

- Vu : 1780

Le président du tribunal qui a ouvert une procédure de conciliation n’est pas autorisé à se saisir d’office pour y mettre un terme.

> Lire la suite

Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation

- Vu : 4847

La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, afin de résoudre les difficultés qu'elle peut rencontrer.

> Lire la suite


Les plus vus...
Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation
6 juillet 2017 - Vu : 4847
La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, ...
> Lire la suite
Contrairement au gage, l’hypothèque ne peut bénéficier de l’attribution judiciaire en cas de liquidation judiciaire
7 septembre 2017 - Vu : 4517
Contrairement au créancier gagiste, le créancier hypothécaire ne peut solliciter l’attribution judiciaire du bien en cas d’ouverture d’une ...
> Lire la suite
Conditions de la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire
15 mars 2018 - Vu : 3925
La conversion de la procédure de redressement judiciaire en une procédure de liquidation judiciaire n’impose pas la constatation de l’état ...
> Lire la suite
Une illustration de l’excès de pouvoir ouvrant le recours-nullité
7 septembre 2017 - Vu : 3142
La Cour d’appel, qui déclare irrecevable le recours formé par le débiteur à l’encontre du jugement arrêtant le ...
> Lire la suite
Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©