webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Procédures collectives
 

Précisions sur la caractérisation de la qualité de travailleur indépendant

Cass. com., 20 septembre 2017, n°15-24.644

La seule inscription au répertoire des entreprises et des établissements tenu par l’INSEE ne permet pas de caractériser l’exercice effectif d’une activité professionnelle indépendante.

Ce qu’il faut retenir : Afin de retenir la qualité de travailleur indépendant, il convient d’établir l’exercice effectif d’une activité professionnelle indépendante.

La seule inscription au répertoire des entreprises et des établissements tenu par l’INSEE ne permet pas de caractériser l’exercice effectif d’une activité professionnelle indépendante.

Pour approfondir : Dans cette affaire, l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocations familiales de Lorraine (URSSAF) a assigné en ouverture d’une procédure de redressement judiciaire Monsieur X, considérant que ce dernier est un travailleur indépendant permettant, au regard de l’article L.631-2 du Code de commerce, qu’il soit assigné pour l’ouverture d’une procédure de redressement judiciaire.

Monsieur X, arguant du fait qu’il n’exerce pas son activité à titre individuel mais dans le cadre d’une société à responsabilité limitée dont il est le gérant et associé majoritaire, s’est opposé à cette demande.

Pour caractériser la qualité de travailleur indépendant, l’URSSAF précise que Monsieur X est enregistré au répertoire SIREN en tant qu’entrepreneur individuel et n’a pas procédé à sa radiation dudit répertoire.

Par voie de conséquence, selon l’URSSAF, Monsieur X est redevable des cotisations sociales.

Sur ce point, la Cour d’appel de Nancy a donné raison aux arguments avancés par l’URSSAF.

Cependant, par un arrêt rendu le 20 septembre 2017, la chambre commerciale de la Cour de cassation a cassé et annulé l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Nancy.

A cette occasion, la Cour de cassation a apporté certaines précisions quant à l’appréciation de la qualité de travailleur indépendant.

La Cour de cassation précise que pour apprécier cette qualité, il convient de vérifier l’exercice effectif de l’activité d’entrepreneur individuel. Or, cette activité ne saurait se déduire de la seule inscription au répertoire des entreprises. Dès lors, la demande en ouverture d’une procédure de redressement judiciaire à l’encontre de Monsieur X ne saurait prospérer.

Par ailleurs, l’URSSAF ne pourra pas non plus agir contre Monsieur X en tant que gérant et associé majoritaire d’une SARL.

Effectivement, la Cour de cassation juge de façon constante que le gérant d'une SARL, qui agit au nom de la société qu'il représente et non en son nom personnel, n'exerce pas une activité professionnelle indépendante au sens de l'article L.631-2 du Code de commerce ; il s'ensuit que ce gérant ne peut être mis en redressement judiciaire.

A rapprocher : Article L.631-2 du Code de commerce ; Cass. com., 15 novembre 2016, no14-29.043

VOIR AUSSI

Pouvoir du mandataire de former un recours après la clôture de la procédure de liquidation judiciaire

Cass. com., 24 mai 2018, n°17-11.513

- Vu : 959

Si la clôture de la procédure de liquidation judiciaire met fin au dessaisissement du débiteur, les pouvoirs recouvrés du débiteur sont limités par ceux du mandataire désigné par le tribunal de la procédure en application de l’article L.643-9 al. 3 du Code de commerce tendant à la poursuite des instances en cours et la répartition, le cas échéant, des sommes perçues à l'issue de celles-ci.

> Lire la suite

Impossibilité d’étendre la procédure collective à un tiers après l’adoption du plan de cession totale du débiteur

Cass. com., 27 septembre 2017, n°16-16.670

- Vu : 1393

L’adoption d’un plan de cession totale de l’entreprise fait obstacle à l’extension à un tiers, pour confusion de patrimoines, de la procédure collective du débiteur.

> Lire la suite


Les plus vus...
Conditions de la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire
15 mars 2018 - Vu : 6587
La conversion de la procédure de redressement judiciaire en une procédure de liquidation judiciaire n’impose pas la constatation de l’état ...
> Lire la suite
Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation
6 juillet 2017 - Vu : 6277
La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, ...
> Lire la suite
Contrairement au gage, l’hypothèque ne peut bénéficier de l’attribution judiciaire en cas de liquidation judiciaire
7 septembre 2017 - Vu : 6056
Contrairement au créancier gagiste, le créancier hypothécaire ne peut solliciter l’attribution judiciaire du bien en cas d’ouverture d’une ...
> Lire la suite
Une illustration de l’excès de pouvoir ouvrant le recours-nullité
7 septembre 2017 - Vu : 3774
La Cour d’appel, qui déclare irrecevable le recours formé par le débiteur à l’encontre du jugement arrêtant le ...
> Lire la suite
Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©