webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Procédures collectives
 

Le droit au silence de l’administrateur judiciaire confronté à une action en revendication

Cass. com., 5 avril 2016, pourvoi n°14-13.247

Le défaut de réponse de l’administrateur judiciaire à une revendication formulée par un créancier n’est pas constitutif d’une faute permettant d’engager sa responsabilité.

Ce qu’il faut retenir : Le défaut de réponse de l’administrateur judiciaire à une revendication formulée par un créancier n’est pas constitutif d’une faute permettant d’engager sa responsabilité.

Pour approfondir : Le Tribunal de commerce de Paris a ouvert une procédure de redressement judiciaire au profit d’une société, convertie en liquidation judiciaire peu de temps après. L’un des fournisseurs de la société a revendiqué auprès de l’administrateur judiciaire désigné des marchandises livrées sous réserve de propriété, existantes dans les stocks de la société au jour de l’ouverture de la procédure.

L’administrateur judiciaire n’ayant pas répondu à la revendication formulée par le fournisseur, ce dernier a été contraint de saisir le Juge-commissaire qui n’a autorisé qu’une restitution partielle des marchandises revendiquées.

Le créancier revendiquant a assigné l’administrateur judiciaire en responsabilité aux motifs que ce dernier aurait commis une faute en (i) s’abstenant de répondre à la revendication formulée, et (ii) retardant ainsi la restitution des marchandises. La Cour de cassation n’a pas fait droit à cette demande et a affirmé que « l'acquiescement par l'administrateur à une demande de revendication n'étant qu'une faculté dont l'exercice est laissé à sa discrétion, le défaut d'acquiescement à une telle demande ne peut constituer une faute ». La Haute Cour a fait une lecture littérale de l’article L.624-17 du Code de commerce qui dispose que :

« L'administrateur avec l'accord du débiteur ou à défaut le débiteur après accord du mandataire judiciaire peut acquiescer à la demande en revendication ou en restitution d'un bien visé à la présente section. A défaut d'accord ou en cas de contestation, la demande est portée devant le juge-commissaire qui statue sur le sort du contrat, au vu des observations du créancier, du débiteur et du mandataire de justice saisi ».

Ainsi, l’administrateur judiciaire n’est pas légalement tenu de répondre aux revendications formulées puisque le Code de commerce ne prévoit qu’une simple faculté. Par cet arrêt, la Cour de cassation pose le principe du droit au silence de l’administrateur judiciaire confronté à une action en revendication.

A rapprocher : article L.624-17 du Code de commerce

VOIR AUSSI

Les conditions de remise en cause d’un cautionnement en cas de défaillance du débiteur principal

Cass. com., 22 février 2017, n°15-14.915

- Vu : 523

La caution d’un débiteur placé en procédure collective dispose de deux moyens efficaces pour se soustraire à ses engagements ou en limiter la portée : le manquement du créancier à son devoir de mise en garde, et le caractère disproportionné du cautionnement.

> Lire la suite

SIMON ASSOCIES conseille le groupe MATSURI dans le cadre de sa procédure de sauvegarde

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

- Vu : 371

SIMON ASSOCIES a conseillé le groupe MATSURI dans le cadre de sa procédure sauvegarde.

> Lire la suite


Les plus vus...
Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation
6 juillet 2017 - Vu : 5963
La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, ...
> Lire la suite
Conditions de la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire
15 mars 2018 - Vu : 5890
La conversion de la procédure de redressement judiciaire en une procédure de liquidation judiciaire n’impose pas la constatation de l’état ...
> Lire la suite
Contrairement au gage, l’hypothèque ne peut bénéficier de l’attribution judiciaire en cas de liquidation judiciaire
7 septembre 2017 - Vu : 5718
Contrairement au créancier gagiste, le créancier hypothécaire ne peut solliciter l’attribution judiciaire du bien en cas d’ouverture d’une ...
> Lire la suite
Une illustration de l’excès de pouvoir ouvrant le recours-nullité
7 septembre 2017 - Vu : 3556
La Cour d’appel, qui déclare irrecevable le recours formé par le débiteur à l’encontre du jugement arrêtant le ...
> Lire la suite
Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©