webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Dirigeants
 

L’action en contribution aux pertes sociales en liquidation judiciaire

Cass. com., 27 septembre 2016, n°15-13.348

Le liquidateur judiciaire est recevable à agir sur le fondement de l’article 1832 du Code civil afin de fixer la contribution aux pertes sociales des associés d’une société en nom collectif en liquidation judiciaire.

Ce qu’il faut retenir : Le liquidateur judiciaire est recevable à agir sur le fondement de l’article 1832 du Code civil afin de fixer la contribution aux pertes sociales des associés d’une société en nom collectif en liquidation judiciaire.

Pour approfondir : A la suite du redressement, puis de la liquidation judiciaire d’une société en nom collectif, le liquidateur a assigné les deux associés de celle-ci – responsables indéfiniment et solidairement des dettes de la société – pour voir fixer leur contribution aux pertes sociales.

Les associés font grief à l’arrêt d’avoir déclaré recevable l’action du liquidateur et de les avoir condamnés solidairement à payer au liquidateur une certaine somme. Selon eux, l’article L. 221-1 du Code de commerce – article consacrant la responsabilité indéfinie et solidaire des associés d’une société en nom collectif – réserve expressément aux créanciers sociaux l’action à l’encontre des associés, cela même en liquidation judiciaire. Le liquidateur judiciaire n’aurait en conséquence pas qualité pour agir en fixation de la contribution aux dettes sociales des associés.

La Haute juridiction ne conteste pas le fait que l’action offerte par l’article L. 221-1 du Code de commerce réserve l’action en contribution aux dettes sociales aux créanciers. Elle rejette toutefois le pourvoi formé par les associés, considérant que le liquidateur judiciaire peut agir en fixation de la contribution aux dettes sociales des associés sur le fondement de l’article 1832 du Code civil, lequel a trait aux dispositions communes à toute société et dispose que « les associés s'engagent à contribuer aux pertes ».

Cette solution peut être approuvée en ce qu’elle ouvre au liquidateur judiciaire l’action à l’encontre des associés responsables des dettes sociales et simplifie ainsi la procédure. Elle devra toutefois être conciliée avec l’action fondée sur l’article L. 221-1 du Code de commerce, bénéficiant aux seuls créanciers sociaux, et qui demeure ouverte bien que fondée sur la même créance. Les créanciers pouvant agir à l’encontre des associés dès l’ouverture de la procédure de liquidation judiciaire, entre ces derniers et le liquidateur les premiers arrivés seront les premiers servis.

A rapprocher : Cass. com, 24 janvier 2006, pourvoi n°04-19.061

VOIR AUSSI

Distribuer des réserves pour les besoins d’un LBO peut être une faute de gestion

Cour de cassation, chambre commerciale, 09 septembre 2020, n°18-12.444

- Vu : 200

La Cour de cassation considère que poursuivre l’activité déficitaire d’une société en procédure collective pour privilégier le remboursement de la dette à l’égard de la société mère n’engage la responsabilité des dirigeants que s’il est fait la démonstration de l’existence d’un lien de causalité entre la faute de gestion et l’insuffisance d’actif de la société.

> Lire la suite

L’omission tardive et délibérée de l’état de cessation des paiements : la question de la rétroactivité

Cass. com., 17 décembre 2017, n°17-18.918

- Vu : 1609

La Cour de cassation, par le filtrage d’une question prioritaire de constitutionnalité, permet de se questionner de nouveau sur l’application rétroactive du nouvel alinéa 3 de l’article L.653-8 du Code de commerce.

> Lire la suite


Les plus vus...
Conditions de la conversion de la procédure de redressement judiciaire en liquidation judiciaire
15 mars 2018 - Vu : 14322
La conversion de la procédure de redressement judiciaire en une procédure de liquidation judiciaire n’impose pas la constatation de l’état ...
> Lire la suite
Obtention de délais de paiement dans le cadre d’une procédure de conciliation
6 juillet 2017 - Vu : 10821
La procédure de conciliation a pour objectif de rechercher un accord amiable entre l'entreprise et ses principaux créanciers, ...
> Lire la suite
Contrairement au gage, l’hypothèque ne peut bénéficier de l’attribution judiciaire en cas de liquidation judiciaire
7 septembre 2017 - Vu : 10638
Contrairement au créancier gagiste, le créancier hypothécaire ne peut solliciter l’attribution judiciaire du bien en cas d’ouverture d’une ...
> Lire la suite
Sur les mesures du projet de Loi Pacte concernant les entreprises en difficulté
13 septembre 2018 - Vu : 6176
En matière d’entreprises en difficulté, le projet de loi du Gouvernement relatif à la croissance et à la ...
> Lire la suite
Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©