Le patrimoine non affecté de l’EIRL relève du traitement des situations de surendettement

Photo de profil - AUBRY Marion | Avocat | Lettre du Restructuring

AUBRY Marion

Avocat

Cass.com., 27 septembre 2018, n°17-22.013

Les dettes non professionnelles de l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée relèvent de la procédure de traitement des situations de surendettement.

En l’espèce, une personne physique, exerçant son activité professionnelle sous le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée régi par les dispositions de l’article L.526-6 du code de commerce, a formé une demande tendant au traitement de la situation financière de son patrimoine non affecté.

Suivant jugement du 22 juin 2016, le Tribunal d’instance de Draguignan a déclaré irrecevable la demande de traitement de situation de surendettement du débiteur au motif que ce dernier exerce une activité professionnelle sous le statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée, ce qui le rend éligible aux procédures collectives.

Par un arrêt du 27 septembre 2018, publié au bulletin, la Cour de cassation, au visa des articles L.526-6 du code de commerce et L.333-7 du code de la consommation devenu l’article L.711-7, casse la décision des juges du fond en suite d’un attendu de principe à visée didactique :

« Attendu, selon le premier de ces textes, que tout entrepreneur individuel peut affecter à son activité professionnelle un patrimoine séparé de son patrimoine personnel, sans création d’une personne morale ; qu’il résulte du second, que les dispositions régissant le traitement des situations de surendettement sont applicables au débiteur qui a procédé à une déclaration de constitution de patrimoine affecté conformément à l’article L.526-7 du code de commerce ; que ces dispositions s’appliquent à raison d’une situation de surendettement résultant uniquement de dettes non professionnelles ; qu’en ce cas, celles de ces dispositions qui intéressent les biens, droits et obligations du débiteur doivent être comprises, sauf dispositions contraires, comme visant les seuls éléments du patrimoine non affecté ; que celles qui intéressent les droits et obligations des créanciers du débiteur s’appliquent dans les limites du seul patrimoine non affecté ».

La Cour de cassation fait une stricte application du principe d’autonomie des patrimoines privés et professionnels.

Ce faisant, elle rappelle que le traitement du passif du débiteur personne physique, qui exerce sous le statut de l’entrepreneur individuel, doit s’opérer patrimoine par patrimoine. Il en résulte que les dettes de ce dernier peuvent relever de la procédure de traitement des entreprises en difficulté ou de la procédure de traitement des situations de surendettement selon leur nature.

Un même débiteur est donc éligible à deux procédures distinctes de traitement de son endettement ; le traitement des situations de surendettement concernant exclusivement les dettes non professionnelles et le patrimoine non affecté à l’activité à l’activité professionnelle.

A rapprocher :  L.333-7 du code de la consommation devenu l’article L.711-7 ; L.526-6 du code de commerce

Sommaire

Autres articles

some
L’associé sans mandat social qui s’immisce dans la gestion de la société est un dirigeant de fait
Un associé qui n’est ni salarié ni mandataire social d’une société mais qui joue un rôle de décideur, matérialisé notamment par l’utilisation d’une adresse électronique à son nom au sein de la société, doit être qualifié de dirigeant de fait…
some
La protection renforcée de la caution personne physique en cas d’adoption d’un plan de sauvegarde
La caution personne physique peut se prévaloir des dispositions adoptées dans le plan de sauvegarde vis-à-vis du créancier pour échapper au paiement, dès lors que la procédure collective est ouverte après le 1er janvier 2006, et ce indépendamment de la...
some
Formalisme de l’opposition formée contre un arrêt prononçant la liquidation judiciaire : l’exigence sévère de la Cour de cassation
Le seul mode de saisine de la cour d’appel d’une opposition à un arrêt, rendu par défaut, ouvrant une liquidation judiciaire à l’égard des associés d’une société en nom collectif, est la déclaration au greffe, de sorte que l’opposition formée…
some
Modalités de versement du capital non libéré d’une SARL en cas d’ouverture d’une procédure collective
En cas d’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire à l’égard d’une société à responsabilité limitée, le liquidateur judiciaire n’est pas fondé à solliciter le versement de la fraction du capital social non libéré auprès d’un associé...
some
Le caractère exclusif du recours de l’article R.624-8 du Code de commerce pour les associés de SCI
La Cour de cassation précise que l'autorité de chose jugée qui s'attache à la décision irrévocable d'admission d'une créance au passif de la liquidation d'une société civile s'impose à ses associés. Ainsi, l’associé qui n'a pas présenté la réclamation...
some
Action ne relevant pas du monopole du représentant des créanciers : nouvelle illustration
L’action en responsabilité intentée à l’encontre d’une banque pour inexécution d’un mandat de vente des titres d’une société ayant par la suite fait faillite est étrangère à la protection et à la reconstitution du gage commun et ne relève donc…