webleads-tracker

MENU
Nos expertises Présentation du cabinet Présentation Notre approche Nos départements Nos avocats Nos distinctions Nous contacter Equipe restructuring Agenda / évènements Nos événements Autres événements Lexique Newsletters Rechercher Nos sites internet Réseau Simon Avocats Prévention Procédures collectives Dirigeants Actionnaires / Investisseurs Créanciers Social Opportunités Partenaires Medias Contact Newsletter
SUIVEZ NOUS SUR
la lettre du restructuring
L'actualité juridique et économique des acteurs du restructuring par Simon Associés
simon associés simon associés
Accueil >Lexique

Cession (plan de)

Retour

En cas d’impossibilité pour le débiteur de présenter un plan permettant d’apurer le passif sur une durée qui ne saurait être supérieure sauf exceptions à dix ans (quinze ans pour les agriculteurs), le Tribunal peut être amené à ordonner la cession de l’activité ou d’une branche d’activité au profit d’un candidat repreneur tiers.

Dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire, toute personne tierce à la procédure peut présenter une offre de reprise.

La cession de l’activité a pour but d’assurer la pérennité de l’activité, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif. Sauf autorisation spécifique du ministère public, le dirigeant n’est pas en droit de présenter une offre de reprise.

Copyright ©2017 La lettre du restructuring | Création et réalisation Webcd©